TNT62 Index du Forum
 
 
 
TNT62 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
 

Ovni - L'histoire de l'ufologie et la vie extraterrestre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TNT62 Index du Forum -> --==TNT Détente==-- -> Phénoméne Ovni et Paranormal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 CRAFT62
 Administrateur
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 07 Oct 2006
 Messages: 3 467
 
Localisation: 4 km de Bouvigny (bully)

 MessagePosté le: 03/10/2012 08:45:14    Sujet du message: Ovni - L'histoire de l'ufologie et la vie extraterrestre Répondre en citant

L’ufologie ou l’ovniologie, est une discipline qui consiste à recueillir, analyser et interpréter tout ce qui se rapporte au phénomène ovni (photographies, témoignages, traces au sol par exemple). 

L'acronyme anglais ufo (unidentified flying object) fournit la racine du mot ufologue qui a été inventé par le capitaine Edward J. Ruppelt (premier directeur du projet Blue Book) en 1952 pour remplacer l'expression populaire de « soucoupe volante ». 

L'ufologie est marquée par son caractère de recherche non-officielle sur le phénomène des ovnis, à l'inverse des études officielles de l'US Air Force ou du CNES par exemple. 

Contrairement à une idée reçue, les ufologues ne sont pas forcément des défenseurs de l'hypothèse extraterrestre, ils peuvent tout aussi bien étudier l'aspect socio psychologique de ce phénomène et être totalement sceptiques face à l'existence réelle des ovnis ou encore défendre des théories paranormales. 

Parmi les ufologues se retrouvent des scientifiques et des ingénieurs mais en plus grand nombre des personnes sans formation scientifique spécifique mais animées d'une grande passion pour le phénomène ovni. 
Des ovnis dans l'histoireDes récits de phénomènes aériens non identifiés existent depuis très longtemps. 
D'après certains ufologues, des représentations étranges visibles dans quelques grottes ornées, telles celle d'Altamira en Espagne ou celle de Cougnac en France, pourraient être des représentations d’ovnis. 
De plus, des statuettes ou des peintures (comme les fresques du Tassili, en Algérie) ressemblent étrangement à certaines représentations d'extraterrestres du XXe siècle, preuve, selon une partie de la communauté ufologique, de l'ancienneté du phénomène.



Depuis toujours, des hommes disent avoir vu des lumières et des véhicules se mouvoir dans le ciel. Les traces et les indices sont tellement nombreux qu'il est difficile de ne pas croire qu'il existe réellement une vie extraterrestre et que ces derniers sont venus, de nombreuses fois nous visiter.
On a retrouvé des dessins à des époques très reculées dans toutes les parties du monde, et représentant de manière non ambiguë des êtres et des engins que nous pourrons sans problème qualifier d'extra-terrestres. 

Il ne faut pas oublier que les artistes préhistoriques dessinaient ce qu'ils avaient l'habitude d'observer: peut-on en conclure qu'à une époque où la Terre était complètement sous-développée, l'activité extra-terrestre se faisait au grand jour? Possible! 


En tout cas, supposer que des extra-terrestres nous ont découvert subitement, il y a seulement 50 ans, c'est tout bonnement manquer de bon sens, étant donné que les civilisations extra-terrestres n'ont aucune raison de s'être développées en même temps que nous ni toutes à la même vitesse. 

Statistiquement, ils devraient nous avoir découverts il y a des dizaines de milliers d'années, voire des millions d'années, et d'autres devaient continuer de nous découvrir au cours des milliers d'années qui s'écoulèrent et continueront à nous découvrir.



Ovnis durant la seconde guerre mondialeDurant la seconde guerre mondiale, les pilotes observent des "Foo Fighters" ou "Kraut-Bolids" pour les alliés. Chaque camp pensent avoir à faire à une arme secrète des ennemis, (tout comme à présent certains voudraient réduire les OVNI à de simples expérimentations de prototypes militaires). 

Le 25 février 1942, les batteries anti-aériennes des environs de Los Angeles ouvrent le feu pendant 2 heures sur des Objets Volants Non Identifiés de deux types différents en provenance du Pacifique. 

Des petits objets rouges ou métalliques volent en formations et zigzaguent pour éviter les salves de tirs et les projecteurs, leur vitesse allant jusqu'à plus de 20 000 km/h. 
L'autre type est un grand objet qui reste un moment stationnaire et qui s'échappe lorsqu'il est pris dans le faisceau des projecteurs et les tirs d'obus, qui semblent l'atteindre sans l'affecter, sa vitesse reste constante à 100 km/h. 



En juillet 1946, après la seconde guerre mondiale, les objets volants les plus exceptionnels sont les fusées V2 allemandes qui ont impressionné le monde entier. 
On appelle donc "Fusées Fantômes" les aéronefs inconnus sans ailes, vus ( Le Figaro du 5 septembre annonce plus de 2 000 observations ) et détectés par les radars militaires de l'époque, en Suède, en Finlande, puis en septembre, en Belgique, en France, au Portugal et finalement en Grèce et en Turquie. 

Ces "Fusées Fantômes" ont la capacité surprenante pour une fusée de voler à l'horizontale longtemps et d'effectuer des manoeuvres brutales, des piqués puis des montées en chandelle. Elles sont également capables de voler très lentement et leur vitesse maximale mesurée au radar est de 800 km/h. 



Un général américain, James Doolittle, et un général britannique, David Sarhnoff, sont dépêchés sur place pour enquêter. Dans leur rapport du 23 août, ils rejettent l'hypothèse d'une origine soviétique. 
A cette occasion, les suédois, craignant pour la sécurité nationale, forment un "Comité Fusées Fantômes", qui publie ses conclusions après la fin de la "vague", le premier décembre : 
"...Même si le corps principal des témoignages peut se rattacher à l'observation de phénomènes célestes, le comité ne peut pas considérer que certains des faits exposés relèvent seulement de l'imagination populaire".L'histoire officielleEn 1947, les Etats-Unis connaissent une grande vague d'observations d'OVNI du mois de juin au mois d'août. 

Le 27 juin, Kenneth Arnold, un homme d'affaires de 32 ans, survole les montagnes Rocheuses, près du mont Rainier, dans son avion privé à la recherche d'une épave. 

Vers 15 heures, il aperçoit une formation de 9 disques à l'apparence métallique, d'une quinzaine de mètres de diamètre. 

Ils se déplacent comme par ricochets et leur vitesse sera estimée à environ 2 000 km/h, impossible pour les avions de l'époque. 

Le 2 juillet, il y aurait eu un (ou 2) crash près de Roswell ( Nouveau Mexique ). 
Sur l'un des sites, il ne reste que des débris, sur l'autre (?), un vaisseau et des corps d'extraterrestres auraient été récupérés. 
Le 8 juillet, le "Roswell Herald" publie le communiqué de presse émanant du commandement de la base confirmant la récupération d'un OVNI. 



Ce communiqué sera démenti quelques heures plus tard par l'Etat-Major au Texas. 
Le 23 septembre, l'Air Material Command, sous les ordres du Général Twining, conclut à la réalité des "Disques volants" dans son rapport sur leurs performances. 
Il recommande la mise en place d'une commission permanente pour les étudier. 
Le 30 décembre, l'U.S. Air Force prend cette décision qui aboutira à la création du Projet SIGN le 22 janvier 1948. 

Les premières observations d’ovnis qui suivirent la fin de la Seconde Guerre mondiale (notamment la célèbre histoire de Kenneth Arnold) mirent rapidement l’armée américaine en alerte. 
Dès 1947, l’US Air Force lança le projet Sign qui devait étudier la réalité ou non de ces phénomènes. 

Elle fut rebaptisée projet Grudge en 1949 En 1951, suite à une importante vague de témoignage d’ovnis, l’armée décide de relancer le projet avec plus de moyens.Le projet Blue BookC’est le 12 avril 1952, que commença le « projet Blue Book », dirigé par le capitaine Edward J. Ruppelt. Cette commission se divisera en une section d’étude, une d’investigation, un agent de liaison avec le Pentagone et des consultants scientifiques civils. 
Suite à une recrudescence des témoignages d’ovnis au cours de l’année 1952, le gouvernement commença à s’intéresser au problème de plus près et décida d’investiguer. 
En septembre 1953, le capitaine Ruppelt démissionne de son poste. Il publiera, dès 1955, « The Report on Unidentified Flying Objects », livre relatant les cas les plus significatifs qu’il avait pu traiter au sein du projet Blue Book. 



Le capitaine Charles Hardin reprend le commandement du projet en mars 1954. Il décide de déclassifier et de rendre public le rapport spécial N°14 du projet Blue Book. Ce rapport, qui conclut à l’inexistence des ovnis, est mis en vente auprès du grand public en octobre 1955. 

Le capitaine George T. Gregory est nommé à la tête du projet en avril 1956 ; il sera remplacé par le major Robert J. Friend en octobre 1958. En avril 1963, le projet Blue Book passe sous les ordres du major Hector Quintanilla. 
En mars 1966, plusieurs scientifiques civils du projet (dont Josef Allen Hynek) prirent publiquement parti pour la réalité du phénomène OVNI (et donc contre la position officielle du projet Blue Book), ce qu’ils n’ont jamais réussi à prouver. 
Ces divergences amèneront le gouvernement américain à commanditer, en 1969, un rapport d’experts auprès du docteur Edward Condon, de l’Université du Colorado afin d’établir ou non la réalité du phénomène OVNI. 
Le rapport Condon conclura que les ovnis n’existent pas et que tous les témoignages reposent soit sur une méprise avec des phénomènes naturels, soit sur des hallucinations et que toute recherche scientifique dans ce domaine ne présente aucun intérêt. Le projet Blue Book sera donc officiellement dissout en décembre 1969 et cessera toute activité en janvier 1970. 



Champs d’étude et objectifs :Lors de sa création officielle, le 12 avril 1952, l’US Air Force définit très clairement les trois objectifs du projet Blue Book : 
- Trouver une explication pour l’ensemble des témoignages d’observations d’ovnis :
- Déterminer si les ovnis représentent une menace pour la sécurité des États-Unis ;
- Déterminer si les ovnis présentent une technologie avancée que les États-Unis pourraient exploiter ;


À cela, vint s’ajouter un rôle de porte-parole gouvernemental sur le phénomène OVNI qui obligea, à de nombreuses reprises, le projet Blue Book à délaisser l’objectivité scientifique pour répondre à des considérations plus politiques. 

Faits et chiffres :Le projet Blue Book étudia 12 618 et retint 3 201 cas pour l’analyse statistique. 
Le secrétaire de l’armée de l’air, Donald Quarles, annonce le chiffre de 3 % de cas inexpliqués lors de la conférence de presse du 25 octobre 1955. 
Les archives du projet Blue Book comprennent 8 360 photos, 20 bobines de film (ce qui représente 6h30 de film) et 23 enregistrements audio d’interviews de témoins. 
Conservées jusqu’en 1974 dans les archives de l’US Air Force, les archives du projet Blue Book sont stockées depuis 1976 aux archives nationales américaines après qu’on ait censuré tous les noms de témoins. 

Conclusions :Dans son rapport annuel , le major Quantanilla , directeur du projet Blue Book déclare : » 30 seulement de tous les cas soumis à l’Air Force sont inexpliqués et 676 seulement des 11 107 observations signalées depuis 1947 se rangent dans cette catégorie … 

Il n’existe aucune preuve que les O.V.N.I. encore « inexpliqués » représentent des créations technologiques ou des principes situés au-delà de notre connaissance scientifique actuelle »1. 
Sur un panel de plus de onze mille cas , quatre-vingt-dix-sept pour cent des cas ont été élucidés et de l’avis même de ceux qui ont travaillé au projet , rien n’indique que les quelques cas restants soient de nature différente , et que le statut « non-identifié » résulte d’un manque d’informations et non d’une catégorie nouvelle . 


Des documents et archives troublantes
Il y a des témoignages visuels où une ville entière témoigne avoir vu un ovni ou plusieurs, il y a des cas où des témoins nombreux depuis des points de vues différents voire en toute indépendance rapportent les mêmes observations visuelles. 
Il y a des cas où la qualité du ou des témoins est un gage de vraisemblance. 
Quand le témoin est un scientifique capable d'observer avec toutes ses compétences, lui permettant de faire un rapport extrêmement précis, quand le témoin est par exemple un pilote d'avion de chasse familier avec toutes les illusions visuelles et dont la vie même tient à ses compétences d'observateur, on ne peut pas dire que le témoignage est peu fiable. 

Par ailleurs, il y a une très grande profusion de cas où le témoignage visuel n'est qu'un aspect d'un phénomène qui peut être aussi détecté par radar, photographié, filmé ou la cause de traces physiques sur le témoin ou sur l'environnement. La mise en cause du témoin visuel est effectivement souvent la façon la plus rapide de rejeter un cas. 

Pourtant, le témoignage visuel est parfaitement valide en justice, et dans certains cas la vie d'un accusé en dépend! 



Depuis 1947, plus de 3500 pilotes civils et militaires ont bravé la peur du ridicule et mis leurs carrières en péril en rapportant leurs observations d'OVNIs publiquement. 

Sachant que seuls 10 % des témoins tout-venant contactent les autorités, on peut raisonnablement supposer que ce pourcentage est encore inférieur s'agissant des pilotes. 

Le témoignage de ces témoins balaye l'argument que ces objets n'existent pas parce que nous avons en plus de leur déposition les relevés radars nous avons de la documentation sur ces événements, et nous avons des personnes qui ont participé à de tels événements allant des années 1940 jusqu'au années 1990. 

Enfin que dire des troublantes déclarations d'astronautes?Déclarations et Révélations de pilotes et militaires
" Je pense que ces vaisseaux extraterrestres et leurs équipages qui visitent la Terre à partir d'autres planètes sont d'une manière évidente un peu plus avancés technologiquement que nous. [....] 

Pendant des années, j'ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. 

Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. 

Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d'horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure: nous devons éviter la panique à tout prix." 

OVNI en vidéos >>
__________________________
<a href="http://www.speedtest.net/my-result/3891400309"><img src="http://www.speedtest.net/result/3891400309.png"></a>
 Revenir en haut
 Publicité
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: 03/10/2012 08:45:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut
 Terminator
 Modérateur
 Modérateur
 
En ligne

 Inscrit le: 10 Jan 2007
 Messages: 5 152
 
Localisation: Valenciennes

 MessagePosté le: 04/10/2012 22:10:15    Sujet du message: Ovni - L'histoire de l'ufologie et la vie extraterrestre Répondre en citant

Cela reste un mythe, perso j'en ai jamais vu, même éloigné des villes en pleine nuit noire en foret avec des amis Mr. Green

Après, je suis sur et persuadé que notre planète a déjà été visité par une civilisation extraterrestre beaucoup + évolué que nous (nous, nous sommes des hommes de cromagnons a leurs yeux) ils regardent puis se barrent je pense car on les intéresse pas....

Quand on voit que le programme SETI existe seulement depuis 50 ans, c'est rien a l'echelle de l'univers...
__________________________
 Revenir en haut
 Contenu Sponsorisé
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: 06/12/2016 20:48:45    Sujet du message: Ovni - L'histoire de l'ufologie et la vie extraterrestre

 Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TNT62 Index du Forum -> --==TNT Détente==-- -> Phénoméne Ovni et Paranormal Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SoftLight created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com