TNT62 Index du Forum
 
 
 
TNT62 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
 

TNT: Canal+ demande le passage en clair de Planete+

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TNT62 Index du Forum -> --==Présentation de la TNT==-- -> Info TNT & Actualités en général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 Terminator
 Modérateur
 Modérateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 10 Jan 2007
 Messages: 5 152
 
Localisation: Valenciennes

 MessagePosté le: 03/04/2014 22:54:52    Sujet du message: TNT: Canal+ demande le passage en clair de Planete+ Répondre en citant

      
Et de trois. Le groupe Canal+ a déposé lundi 24 mars sa demande auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour passer Planète+ en clair sur la TNT. La chaîne consacrée aux documentaires n’était jusqu’à présent accessible que par abonnement. Quelques semaines plus tôt, LCI (TF1) et Paris Première (M6) avaient engagé la même démarche.

Si le CSA devait autoriser le passage en clair de ces trois chaînes, les téléspectateurs pourraient donc avoir accès gratuitement à une trentaine de chaînes, en comptant les télévisions locales. Une perspective qui n’enchante guère certains opérateurs, alors que les investissements publicitaires à la télévision stagnent. « Le marché publicitaire est quasiment le même aujourd’hui qu’il y a dix ans, lorsqu’il n’y avait que six chaînes gratuites », note Martin Ajdari, secrétaire général de France Télévisions. Un gâteau de plus en plus petit que doivent se partager des acteurs de plus en plus nombreux.

Au groupe Canal+, on assure qu’on ne pouvait guère faire autrement que de demander le passage en clair de Planète+. Avec LCI et Paris Première, Planète+ était jusqu’à présent diffusée sur le câble et la TNT payante. Canal+ ne veut pas prendre le risque de laisser sa chaîne seule avec TF6 et Eurosport dans le pack payant.

Pour TF1, l’équation est avant tout financière. « LCI n’est plus viable économiquement en mode payant », assène Jean-Michel Counillon, secrétaire général du groupe TF1, attendant son audition devant le CSA pour détailler ses arguments. Même son de cloche chez M6, où le passage en clair de Paris Première est aussi présenté comme vital.
« Avec moins de 500 000 abonnés à la TNT payante et des investissements publicitaires qui se déplacent vers les chaînes gratuites, nous ne pouvons rester en l’état », plaide Thomas Valentin, vice-président du groupe M6.

Une position qui peut apparaître schizophrénique, alors que cela fait des années que ses dirigeants jugent qu’il y a trop de chaînes dans le PAF. « Mais ce n’est pas une raison pour que Paris Première, qui est une vraie offre alternative, se fasse hara-kiri », insiste M. Valentin.

Pour les grands groupes, plus que le nombre de chaînes, c’est celui des acteurs qui pose problème. « La TNT a multiplié les éditeurs de chaînes. Ils sont une douzaine là où au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie ou en Allemagne, ils ne sont que quatre au maximum », observe Philippe Bailly, le président du cabinet NPA Conseil, spécialisé dans les médias. Certains experts estiment qu’une concentration est inéluctable dans le secteur. Elle a déjà commencé.

Dès 2009, le groupe AB a cédé NT1 et TMC à TF1. « Nous avons fait le constat que sans économie d’échelle que peut procurer un grand groupe, il était très compliqué d’accéder à des programmes puissants », explique Richard Maroko, directeur des programmes du groupe AB. Lagardère s’est débarrassé de sa fréquence de télévision musicale, rentrée dans le giron du groupe Bolloré, qui a finalement vendu ses chaînes (Direct 8 et Direct 17) à Canal+ en 2012. D’autres imaginent le rapprochement entre les canaux du groupe NRJ (NRJ 12, Chérie 25, etc.) et ceux de NextRadio (BFM-TV, RMC Découverte, etc.).

Pour autant, la concentration du secteur n’entraînera pas forcément une diminution du nombre de chaînes. Si NRJ serait sur le point de rendre l’autorisation d’émettre de NRJ Paris, aucune chaîne nationale hertzienne n’a disparu depuis La Cinq en 1992.


D’ailleurs, la fréquence occupée par la chaîne parisienne ne devrait pas rester vide longtemps : le gouvernement souhaite que France 24 puisse être vue dans la capitale. Quant à France 4, que beaucoup désignent toujours comme « la chaîne de trop » – y compris des dirigeants de France Télévisions en privé –, elle va connaître une nouvelle orientation à partir de lundi 31 mars. Elle sera désormais consacrée à la jeunesse entre 6 heures et 18 h 30, puis aux jeunes adultes en soirée. Mais pas de disparition programmée.

Avec 25 chaînes gratuites (sans compter les canaux locaux), la France se situe dans la moyenne de ses voisins européens. L’arrivée de LCI, Paris Première et Planète+ n’est donc pas une anomalie. Mais ce foisonnement ne semble pas réjouir outre mesure le public. « Alors que l’augmentation de l’offre s’est toujours accompagnée d’une hausse de la consommation, cette dernière a, pour la première fois, stagné en 2013. C’est le signe d’une certaine saturation du marché », note M. Ajdari. Le second baromètre du CSA montre que le taux de satisfaction global de la télévision est en recul. Le public donne des notes particulièrement basses lorsqu’il s’agit de juger la variété et le caractère innovant des programmes.

La faute à une spécificité bien française : le règne de celles qu’on appelle les « mini-généralistes », TMC, NT1, W9, D8 et dans une certaine mesure 6ter ou HD1… Autant de canaux qui veulent singer les grandes chaînes, mélangeant fictions, divertissements, magazines, avec un zeste d’information et un minimum de risques.

A l’antenne, cela donne des reportages aux formats identiques, des programmes de divertissements low cost ou des séries et des films déjà rentabilisés sur les grandes chaînes. « Quand on fait de la télévision gratuite, on a tendance à vouloir maximiser l’audience pour maximiser la publicité », résume M. Bailly. En clair, il s’agit de séduire la même cible, la fameuse ménagère de moins de 50 ans, chérie des annonceurs.

« La multiplication des chaînes n’a pas favorisé la création française », tranche Guillaume Prieur, directeur des affaires institutionnelles et européennes de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD). « Les investissements dans la fiction sont presque uniquement réalisés par les grands groupes audiovisuels, les autres se contentent souvent de rediffuser des programmes produits par d’autres », ajoute-t-il.


L’impression d’uniformité est d’autant plus forte que les canaux thématiques sur la TNT se comptent sur les doigts d’une seule main. Pourtant, contre toute attente, ceux-ci parviennent à séduire. RMC Découverte, spécialisée sur les documentaires, se hisse à la première place des nouvelles venues flirtant avec les 1 % de part de marché. Plus inattendu, Numéro 23, estampillé chaîne de la diversité, réalise des performances honorables pour une antenne qui ne s’appuie sur aucun groupe d’envergure.

Moins bien lotie, l’Equipe 21 stagne à 0,3 % de part de marché, faute d’un accès aux compétitions prestigieuses. « La chaîne n’a que quinze mois, il faut lui laisser du temps. Qui aurait parié sur le succès du foot féminin il y a quelques années. Dimanche 23 mars, nous avons réuni jusqu’à 150 000 spectateurs avec une épreuve de natation synchronisée », se rassure François Morinière, directeur général du groupe L’Equipe.
D’une manière générale, les petites chaînes indépendantes voient d’un très mauvais œil l’arrivée possible de nouvelles chaînes qui vont forcément grappiller quelques points d’audience et s’engager dans la bataille des droits de diffusion. Elles se sont d’ailleurs réunies dans une association pour faire entendre leur voix et demander à ce qu’on leur laisse le temps de s’installer durablement.

« Produire un documentaire demande du temps », plaide Alain Weil, patron de Next RadioTV. « Nous diffusons notre propre magazine d’investigation, des portraits inédits d’artistes contemporains », renchérit Damien Cuier, directeur de Numéro 23. « Le niveau de nos productions dépasse celui de beaucoup de nouvelles chaînes HD, et nous montons progressivement en charge. (…) Si l’on ne nous permet pas de grossir, nous n’aurons jamais les moyens d’investir », tonne Richard Lenormand, directeur de la stratégie de Lagardère Active, qui édite notamment Gulli.

Le passage en clair de LCI, Paris Première et Planète + risque aussi de fragiliser le secteur de la télévision payante. « Quand l’offre gratuite devient plus importante, et que le temps passé devant la télévision n’augmente pas, cela se fait naturellement au détriment du payant, regrette M. Maroko. Les chaînes payantes doivent faire un travail pour s’adapter et apporter plus de clarté sur ce qui les différencie. Certains thèmes en vogue il y a dix ans, comme le voyage ou la jeunesse, ne le sont plus. » Le Groupe Canal+ vient ainsi de repositionner Canal Jimmy sur le créneau des séries.

« La concurrence s’intensifie avec le développement des offres gratuites, estime-t-on chez Canal+. Cependant, CanalSat garde deux avantages compétitifs avec une sélection de chaînes à forte valeur ajoutée, ainsi qu’un service à la demande qui s’appuie sur l’offre de programmes de l’ensemble de ses chaînes. » Des « avantages » qui n’empêchent pas certaines chaînes de vouloir quitter les rangs du payant pour tenter leur chance en gratuit.

Source : lemonde
__________________________
 Revenir en haut
 Publicité
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: 03/04/2014 22:54:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut
 CRAFT62
 Administrateur
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 07 Oct 2006
 Messages: 3 467
 
Localisation: 4 km de Bouvigny (bully)

 MessagePosté le: 05/04/2014 11:52:32    Sujet du message: TNT: Canal+ demande le passage en clair de Planete+ Répondre en citant

Cool , trés belle TNT a l'image des anglais si cela ce fait  Okay
__________________________
<a href="http://www.speedtest.net/my-result/3891400309"><img src="http://www.speedtest.net/result/3891400309.png"></a>
 Revenir en haut
 sunmingzhao
 Actif
 Actif
 
Hors ligne

 Inscrit le: 03 Juin 2011
 Messages: 595
 
Localisation: près de Douai

 MessagePosté le: 08/04/2014 17:03:08    Sujet du message: TNT: Canal+ demande le passage en clair de Planete+ Répondre en citant

CRAFT62 a écrit:
Cool , trés belle TNT a l'image des anglais si cela ce fait  Okay


J'allais dire exactement la même chose. En Angleterre il y a eu quelques chaines payantes puis au final la TNT de là-bas ne contient plus que des chaines gratuites si mes souvenirs sont bons.

Faut dire que le R.-U. est un pays du câble au même titre que la Belgique.
 Revenir en haut
 Contenu Sponsorisé
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: 10/12/2016 15:41:18    Sujet du message: TNT: Canal+ demande le passage en clair de Planete+

 Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TNT62 Index du Forum -> --==Présentation de la TNT==-- -> Info TNT & Actualités en général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SoftLight created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com