TNT62 Index du Forum
 
 
 
TNT62 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
 

La RNT : Morte-née !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TNT62 Index du Forum -> --==Présentation de la TNT==-- -> Info TNT & Actualités en général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 Terminator
 Modérateur
 Modérateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 10 Jan 2007
 Messages: 5 152
 
Localisation: Valenciennes

 MessagePosté le: 13/12/2014 02:51:30    Sujet du message: La RNT : Morte-née ! Répondre en citant


REPORTAGE PAR MARC REES (NEXT INPACT)


       

Stella Morabito a bien voulu faire un point avec NEXT INPACT sur la radio numérique terrestre (RNT). À l’occasion de cette interview, la secrétaire générale du Syndicat des Entreprises de Commerce International de Matériel Audio, Vidéo et Informatique (SECIMAVI), qui compte parmi ses membres Akai, Alpine, Bose, Clarion, Pioneer ou encore Harmann, dénonce l’enlisement de ce dossier, alors que nos voisins ont depuis longtemps passé la seconde.



Arrow Où on en est-on aujourd’hui du déploiement de la RNT en France ?

Une loi de 2009 prévoyait que le CSA publie un calendrier de déploiement sur toute la France. Dans les faits, le Conseil a pour l’instant limité le déploiement aux trois villes de Paris, Nice et Marseille, où une centaine de radios indépendantes et associatives émettent d’ores et déjà en numérique.

Il y a donc un début d’offre, mais elle ne représente encore qu’une faible part d’audience face aux géants de la radio, qu’il s’agisse de groupes privés comme NRJ ou RTL ou de Radio France, qui ont fait le choix – pour l’instant – de bouder la radio numérique terrestre, arguant l’absence d’un modèle économique viable. Radio France, par exemple, avait des fréquences réservées, mais a décidé de ne pas les préempter de peur que les investissements ne soient trop importants.

Étonnant, alors que toutes ces radios continuent de consacrer dans leurs budgets plusieurs millions d’euros par an à l’émission en grandes ondes, pour couvrir avec ce type de diffusion une audience finalement limitée. Elles n’hésitent pas, en revanche, à fermer leurs portes à l’évolution numérique qui a pourtant investi tous les secteurs de l’économie. La radio est en France la grande absente de la transformation numérique. Dans ce sens, il faut saluer l’esprit entrepreneurial et le volontarisme des radios indépendantes et associatives qui ont – elles – compris le véritable enjeu du passage au numérique de la radio.


Arrow Pourtant, Mathieu Galet, président de Radio France, a souligné dans ses récents discours l’importance du passage de la radio à l’ère numérique…

On a l’impression que pour les grandes radios publiques ou privées « numérique » signifie uniquement avoir un site Internet et diffuser la radio sur IP. Mais la diffusion sur IP, si elle est adaptée à une écoute dans son salon (et encore, uniquement si le débit Internet le permet, ce qui n’est souvent pas le cas dans nos campagnes…) n’est pas adaptée à une écoute en mobilité. Or 30 % du volume d’écoute de la radio se fait en voiture !

En voiture, les réseaux 3G et 4G ne permettent pas d’assurer une écoute satisfaisante (manque de couverture réseau ou débit insuffisant dans beaucoup de zones) et en plus ils ne sont ni gratuits, ni anonymes, comme l’est la radio diffusée en hertzien. Voilà pourquoi nous pensons que la radio numérique terrestre a toute sa place en France, en particulier en mobilité. Ce qui manque, à l’heure actuelle, est une volonté politique forte pour en assurer le déploiement.


Arrow Vous évoquez ce besoin de volonté politique. Qu’attendez-vous exactement ?

Il faut que le CSA et le gouvernement prennent acte de la nécessité de la numérisation de la radio en France et soutiennent le déploiement de la radio numérique terrestre sur l’ensemble du territoire. Il faut souligner l’importance de la couverture territoriale de la RNT, par opposition à la couverture de la population citée dans la loi. En effet, en couvrant quelques grandes villes vous pouvez afficher un taux important de couverture de la population, mais les auditeurs en dehors de ces grandes villes continueront d’être oubliés !

Or, comme nous l’avons vu précédemment, la radio numérique prend tout son sens en mobilité et pourrait efficacement contribuer à assurer une meilleure couverture des zones blanches ou grises de la diffusion analogique actuelle. C’est donc une couverture efficace du territoire qu’il faut assurer en numérique et non pas simplement un déploiement ville par ville.


Arrow Vous parliez aussi de cette loi qui définit des taux de couverture en radio numérique : prévoit-elle déjà un calendrier ?

Dans la loi, il n’y a pas de calendrier de déploiement de la RNT sur le territoire, ni d’engagement de couverture territoriale à quelque échéance que ce soit. En revanche, et c’est ça l’absurdité de cette loi, les textes prévoient qu’à partir de 20 % de la population couverte en radio numérique, les fabricants ne devront mettre sur le marché que des produits intégrant un tuner numérique en plus du tuner analogique. Or, il faut savoir que le tuner numérique a un coût, qui sera forcément répercuté sur le prix final des produits.

Cette loi imposera donc à l’ensemble des consommateurs français d’acheter tous leurs produits radios plus chers (du radioréveil, à la chaîne de salon, à l’autoradio) alors que seuls 20 % de la population seront potentiellement concernés par la radio numérique terrestre pour une part d’audience que nous estimons à 2 % ! C’est une aberration contre laquelle le SECIMAVI se bat depuis de nombreuses années, sans véritable écoute de la part des pouvoirs publics.

La vérité est que cette loi est complètement dépassée aujourd’hui. En 2007, lorsqu’elle a été rédigée, la France avait choisi comme norme de diffusion pour sa RNT le TDM-B, norme qu’elle était le seul pays au monde à utiliser, l’ensemble des autres pays ayant opté pour le DAB/DAB+.

Face à cet isolement technologique (qui n’est pas sans nous rappeler celui du SECAM en télévision), il était normal de prévoir des obligations d’intégration dans l’ensemble des produits de puces à la norme T-DMB. Mais aujourd’hui, grâce notamment à l’action du SECIMAVI, la norme DAB/DAB+ a finalement été autorisée en France. Beaucoup de produits numériques en DAB/DAB+ sont d’ores et déjà disponibles sur le marché français et les consommateurs qui souhaitent en faire l’acquisition les trouvent déjà dans les linéaires. Une loi qui impose que l’ensemble des produits radio soit numérique, n’est donc ni utile, ni nécessaire, et nous militons pour qu’elle soit abrogée au nom de la liberté de choix des consommateurs.


Arrow Les industriels demandent donc que ces obligations de seuil soient abandonnées, pour laisser faire la main invisible du marché…

Mais bien sûr ! Cette volonté de toujours réguler le marché n’amène pas forcément des résultats positifs. Aujourd’hui, les produits existent, qu’il s’agisse de produits de salon ou d’autoradios. Le stand Pioneer au récent Salon de l’Automobile en est l’exemple parfait : ils ont présenté et démontré un mur complet d’autoradios numériques ! Le seuil des 20 % est un faux problème. Le vrai sujet est d’arriver à développer une offre de programmes radio numériques qui suscite l’intérêt et l’engouement des consommateurs. A partir du moment où l’offre de programmes en radio numérique sera aussi riche – voire plus – qu’en analogique et disponible sur l’ensemble du territoire, ne vous inquiétez pas que les industriels sauront livrer aux consommateurs les produits qu’il faut pour en bénéficier, à la maison comme en mobilité !


Arrow Mais que vous répondent le CSA et le gouvernement ?

Sur les normes de diffusion, nous avons obtenu une réponse de compromis : les pouvoirs publics ont accepté l’adjonction du DAB/DAB+ au T-DMB, sans pour autant faire le pas du remplacement, avec pour conséquence un élément d’incertitude pour les radios et les industriels.

Sur l’obligation d’avoir tous les produits radio en numérique dès l’atteinte de 20 % de couverture de la population en RNT, l’attitude des pouvoirs publics est autiste. Ils ne souhaitent pas reconsidérer cette position et refusent d’entendre nos argumentaires en faveur de son abrogation : c’est un dialogue de sourds. Ils nous rétorquent qu’en TNT aussi les industriels avaient été obligés par la loi d’intégrer dans tous les téléviseurs des tuners numériques. Ce qu’ils oublient de signaler est qu’en TNT, la date d’extinction de l’analogique (30 novembre 2011) était connue dès 2007 et qu’un calendrier de déploiement très précis avait été mis en œuvre et financé à partir de 2008. Le consommateur savait pertinemment qu’au 30 novembre 2011, il n’y aurait plus d’émissions analogiques et qu’il serait donc obligé de posséder un produit numérique s’il souhaitait continuer à recevoir la télé.

Pour la radio, l’extinction des fréquences analogiques, en particulier de la FM, est un sujet que ni le gouvernement ni les radios ne souhaitent aborder. Sans perspective d’extinction de l’analogique, même à long terme, la radio numérique aura peu de chances de percer en dehors des zones où les fréquences FM ne sont plus disponibles.

Il faut savoir en outre qu’en télévision, le passage à la TNT a permis la libération de fréquences hertziennes, dites « fréquences en or », très prisées pour leurs caractéristiques de diffusion et de pénétration et qui ont été revendues par l’État aux opérateurs télécom pour 2,6 milliards d’euros pour le déploiement de la 4G.

Les fréquences de la bande FM sont loin d’être aussi prisées et on ne pourra pas les revendre à prix d’or aux autres opérateurs du marché. C’est donc moins intéressant pour l’État de s’en séparer.

On peut tout à fait imaginer la coexistence de la FM et de la RNT, mais l’offre de programmes numériques à forte audience et le calendrier de déploiement de la RNT font pour l’instant cruellement défaut !


Arrow Au final, quel est donc l’avenir de la RNT ?

Nous n’avons malheureusement pas de boule de cristal. Nous attendons la publication d’un pré-rapport du CSA avant la fin de l’année. Dans ce rapport, le Conseil est censé exprimer sa vision sur la radio numérique en France et sur les modalités de son éventuel déploiement. Espérons qu’il ne se traduise pas par un simple listing des avantages et inconvénients, sans vraie prise de position.

Et pendant que la France réfléchit, s’interroge et écrit des rapports, la RNT devient une réalité pour tous les pays limitrophes : la Suisse a déjà prévu le scénario d’extinction de la radio analogique, l’Angleterre et l’Allemagne poursuivent le déploiement à un rythme soutenu et l’Italie a déjà 67 % de son territoire couvert.

Et en France ? À un moment donné, il faudra arrêter de s’interroger sur le sexe des anges et y aller !



PAR MARC REES DE NEXT INPACT



__________________________
 Revenir en haut
 Publicité
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: 13/12/2014 02:51:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut
 alain-radio
 Modérateur
 Modérateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 02 Mar 2010
 Messages: 1 334
 
Localisation: Bruxelles

 MessagePosté le: 13/12/2014 10:56:58    Sujet du message: La RNT : Morte-née ! Répondre en citant

Ouais Shocked si globalement le SECIMAVI se montre en faveur de la radio numérique et met l'accent sur les blocages il dit aussi des choses en bnne partie inexactes qui malheureusement ne font pas plaider la bonne cause.

Ainsi quand il est dit "Cette loi imposera donc à l’ensemble des consommateurs français d’acheter tous leurs produits radios plus chers (du radioréveil, à la chaîne de salon, à l’autoradio) alors que seuls 20 % de la population seront potentiellement concernés par la radio numérique terrestre pour une part d’audience que nous estimons à 2 % ! C’est une aberration contre laquelle le SECIMAVI se bat depuis de nombreuses années, sans véritable écoute de la part des pouvoirs publics."

Faux problème ! On trouve sur le marché plusieurs autoradios possédant la RNT. Ils ne sont pas plus chers que d'autres ne l'ayant pas ! Pour les radios ordinaires qu'elles soient radio réveil ou autres on en trouve à 30 euros avec la RNT et la FM. Les radios analogiques présentées coûtent entre 15 euros pour les modèles bas prix (+- bas de gamme aussi et de fabrication exotique) et une centaine d'euros et plus également. Certes en numérique on fait plus cher et on peut atteindre facilement 200 euros mais alors, en cherchant un peu c'est une radio qui fait aussi Wifi, Bluethooth et internet. Ce n'est pas de cela dont on parle ! Si on se limite à FM/RNT on a une moyenne de 50 euros. Il est bien connu que la production de masse fait diminuer le prix. Alors je ne vois pas pourquoi, sous prétexte de quota ils estiment que l'imposition d'un modèle comprenant obligatoirement le numérique est une contrainte insupportable. Jusqu'à présent je n'ai pas encore vu non plus de radio uniquement RNT !

Autre point : ce qui est énervant c'est d'entendre systématiquement parler de la fin de la FM mais sans dire que les fréquences FM peuvent aussi être numérisées, cela s'appelle le DRM+ Bien sûr à la vitesse où vont les choses, on en reparlera dans 10 ou 20 ans !

La position du gouvernement et la radio numérique : petite comparaison
Si en France on en arrive à un développement tardif de la radio numérique avec des petits groupes de radios privées et des radios associatives et à l'absence de participation des radios publiques, en Belgique c'est tout le contraire. Il n'y a sur la RNT, qui existe depuis 16 ans déjà , QUE des radios publiques !
Les privées, grandes comme petites ne semblent pas vouloir y participer !
__________________________
captations TNT : Belges RTBF 56 V -BX1 canal 55V. Flamands VRT : 22 V/ Pays-Bas clair Goes 54 V Total 12 chaînes TV + 24 radios - France par satellite - FRANSAT HD !
 Revenir en haut
 sat
 Modérateur
 Modérateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 28 Déc 2006
 Messages: 3 521
 
Localisation: bruay-la-buissiere

 MessagePosté le: 23/12/2014 23:43:35    Sujet du message: La RNT : Morte-née ! Répondre en citant

En France le père Flamby préfère revendre ses fréquences après ça va être le grand bazar

la RNT rien n'est fait ni à faire en France pour la lancer convenablement

les grandes stations FM ont gagnés

alors qu'ailleurs elle rencontre un grand succès en Angleterre Allemagne etc
__________________________
Chaines TNT BOUVIGNY,et Tournai via Numericable TNT HD FRANSAT, satellite Astra 19 Est
SFR BOX LA FIBRE 30 Mégas et Be in SPORTS
 Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
 marcc
 
  
Hors ligne

 Inscrit le: 15 Mar 2014
 Messages: 52
 
Localisation: Belgique Vleteren

 MessagePosté le: 25/12/2014 22:19:09    Sujet du message: La RNT : Morte-née ! Répondre en citant

sat a écrit:
En France le père Flamby préfère revendre ses fréquences après ça va être le grand bazar

la RNT rien n'est fait ni à faire en France pour la lancer convenablement



On ne doit pas vraiment complaindre en France.

En plus, les Francais ne vont pas payer pour des experiments qui menent a rien ... (comme le DAB avant le DAB+ etc).


Essayez une fois:

1) pas d'interference: En belgique, le RTBF et le VRT ont une frequence voisine: 12A et 12B: ressultat: on ne capte pas le 12A pres d'une antenne 12B et vice versa. A essayer pres du pylone de Elsendamme (Oost Vleteren) ou de Ploegsteert/Le Bizet.

2) Prenez une radio portable et fais une petite promenade a Ypres ou Furnes Ou La Panne p ex. On ne peut pas marcher sur le trottoir, sans qu'on perd le signal. On ne peut pas entrer un batiment, puisque le signal ets trop faible.


Et qui fais tant de publicité? Les actionnaires? Les politiciens? Ce sont comme des petits amis: on ne peut leur rien dire, ou ca revient avec un commentaire "votre radio n'est pas professionel". Quel marque est prof? Je capte les Anglais, les Hollandais et le RTBF sur une dune a Coxyde... (Sansui DB100)

C'est comme notre ordi: il ne doit pas etre sortie d'un mathematicien, s'il imprime du TVA, c'est deja beaucoup!

Marc (qui ne soutient pas l'ordi de l'etat...)
__________________________
--
The "Penguin" has arrived - and he's not going away - ever.
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave dot tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations dot tk
300+ languages on SW http://radiolanguages dot tk
 Revenir en haut
 Contenu Sponsorisé
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: 03/12/2016 07:49:48    Sujet du message: La RNT : Morte-née !

 Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TNT62 Index du Forum -> --==Présentation de la TNT==-- -> Info TNT & Actualités en général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SoftLight created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com